Skip to main content

Comment la technologie de ville intelligente permet de soutenir l’infrastructure essentielle : 3 clés de la réussite

Ariel Stern, expert des infrastructures intelligentes, nous donne ses meilleurs conseils pour réussir la numérisation.

Toutes les municipalités voient le soutien des infrastructures essentielles comme une préoccupation majeure. Il faut réparer les tuyaux, s’assurer que l’eau coule, nettoyer les débordements et effectuer d’autres tâches d’entretien. Toutefois, il peut être difficile de suivre le rythme, car le financement semble toujours diminuer, alors que les besoins en matière de soutien des infrastructures vieillissantes vont en augmentant.

Nous avons récemment interviewé Ariel Stern, chef de la direction d’Ayyeka et expert en gestion de l’eau et en transformation technologique des municipalités, sur la façon dont la technologie des villes intelligentes peut vous aider à mener vos activités de façon plus efficace et rentable.

Selon lui, la technologie de ville intelligente accroît la valeur des immobilisations municipales tout en prolongeant leur durée de vie utile. Il en résulte une diminution des frais d’exploitation et une amélioration de la fiabilité des immobilisations.

« Il n’est pas nécessaire de remplacer toute son infrastructure pour profiter de la technologie intelligente, a affirmé M. Stern. Le processus peut être aussi simple que d’ajouter des capteurs aux immobilisations actuelles et d’utiliser les données obtenues pour accorder la priorité aux réparations et aux mises à niveau. Les renseignements obtenus de ces capteurs peuvent également réduire les besoins en matière d’entretien d’urgence, car ils aident à savoir quelles zones seront soumises à des pressions et les raisons de ces pressions. »

Comment la technologie des villes intelligentes améliore les activités municipales

En plus d’être durable, l’équipement doit fonctionner de façon fiable dans des environnements rudes, comme à l’extérieur, sous terre ou à proximité de gaz corrosifs. Notre technologie de ville intelligente contribue au maintien d’activités et de services fiables et sécuritaires, même dans des conditions difficiles.

Le recours à la technologie de ville intelligente pour améliorer les activités d’aqueducs municipaux permet ce qui suit :

  • Offrir des services de façon plus efficace
  • Réduire les frais d’exploitation et d’entretien
  • Rehausser la sécurité des employés
  • Mieux se conformer aux réglementations environnementales et autres
  • Augmenter le taux de satisfaction de la clientèle
  • Protéger les données 

Trois mesures que les municipalités doivent prendre pour réussir la transformation numérique

Une fois qu’il a été déterminé où la numérisation pourrait avoir le plus grand effet, il faut commencer par cerner quelles sont l’infrastructure essentielle et l’infrastructure à distance, ainsi que les problèmes associés. Dans le cas des services d’aqueduc, il y a peut-être eu des débordements là où il y a eu des inondations. Quels conduits principaux sont susceptibles d’éclater? À quels endroits la pression est‑elle faible?

Une fois l’infrastructure essentielle identifiée, il faut déterminer quels renseignements sont utiles à la prise de décisions. Cette étape peut mener à une solution aussi simple que l’ajout d’un capteur de pression, de débit ou de vibration aux zones à problème.

« La première solution pour les problèmes de services publics consiste à effectuer une surveillance plus efficace des immobilisations. Les données recueillies peuvent améliorer presque tous vos processus. »

Voici les trois conseils de Stern pour aider à tirer le maximum des données recueillies :

  1. Générer des données. L’IdO et les villes intelligentes sont synonymes de données. Plus la qualité des données est grande, plus grande est l’efficacité. Les données fournies par les capteurs intelligents fournissent des renseignements essentiels qu’il est possible de combiner avec des données provenant d’autres sources.
  2. Consolider les données. Au début de la cueillette de données, on peut se retrouver avec une série d’imposants fichiers Excel. La consolidation de ces données permet de les sauvegarder correctement et de les réutiliser à répétition.
  3. Analyser les données. Se concentrer sur deux types d’analyses : l’analyse immédiate et la modélisation à long terme.
  • Grâce aux analyses immédiates lançant des alertes en temps réel en cas d’incident anormal, il est possible d’être au courant de ce qui se passe. Grâce à ces renseignements, on peut prendre des mesures proactives pour optimiser les activités. Par exemple, il est possible de réacheminer les équipes aux régions où elles sont le plus utiles.
  • Il faut aussi disposer de données pour réussir la modélisation à long terme. Par exemple, lors de l’évaluation (ou de la préparation) d’un plan de développement, disposer de meilleures données permet de comprendre et de prévoir les répercussions sur des aspects comme la circulation, l’électricité, l’eau et le drainage.

Il est essentiel d’effectuer les trois étapes dans l’ordre indiqué ci‑dessus. Si l’on saute une étape, on risque de gaspiller son argent pour une solution offrant peu d’effet sur les activités quotidiennes de sa ville.

« La numérisation aide à être conscient des situations et donc, proactif dans la planification à long terme, explique Monsieur Stern. Toutefois, il faut faire les choses dans le bon ordre. Une fois que l’on a surmonté les premiers obstacles à la numérisation, on atteint l’effet de volant d’inertie ainsi qu’une accélération et des avantages accrus. »

Pour savoir comment nos solutions de ville intelligente peuvent augmenter l’efficacité des services publics, communiquez avec un représentant de Rogers service Affaires.