Skip to main content

Une solution intelligente pour la première ville intelligente au Canada

Comment les capteurs intelligents améliorent la sécurité publique à Kelowna

Kelowna, en Colombie-Britannique, est l’une des villes de l’Ouest canadien qui connaît la croissance la plus rapide au pays. Cette ville de 170 000 habitants située au cœur de la vallée de l’Okanagan, attire de plus en plus de nouveaux résidants de l’Alberta et des basses-terres continentales de la Colombie-Britannique grâce à ses secteurs agricoles, vinicoles et technologiques en plein essor. 

Un élément de la croissance rapide est la densification de la circulation et le nombre croissant de propriétaires d’automobile. De plus, Kelowna affiche le nombre le plus élevé de véhicules utilitaires par habitant au pays. Cette combinaison de facteurs peut entraîner une augmentation de la congestion routière et, ce qui est plus grave, des collisions. 

Lorsque Rogers a annoncé le déploiement de la 5 G à Vancouver en janvier 2020, la Ville de Kelowna a examiné la possibilité d’un partenariat avec Rogers dans le cadre d’un projet pilote de ville intelligente afin de répondre à ses besoins croissants en matière de sécurité publique.

« Nous avons un énoncé de vision qui met l’accent sur les technologies qui ont des répercussions positives sur les gens. Il ne s’agit pas d’opter pour une solution technologique à tout prix. Nous nous concentrons sur les problèmes actuels et les besoins de la population, affirme Andreas Boehm, gestionnaire de villes intelligentes, Ville de Kelowna. Lorsque nous pensons au transport, à l’urbanisation et au nombre croissant de personnes qui évoluent dans un environnement urbain complexe, nous nous sommes demandé comment la technologie pouvait nous aider à faire face à ces enjeux. »

« La ville de Kelowna nous a fait part de son souhait de rendre le centre-ville plus sécuritaire pour les automobilistes et les piétons, déclare Neel Dayal, directeur principal, Innovation et partenariats, Rogers Canada. Nous y avons cerné une excellente occasion de nous attaquer au problème en utilisant le potentiel des réseaux 5 G ainsi que la technologie que nous mettions à l’essai à l’Université de la Colombie-Britannique. »

Depuis 2019, Rogers et la UBC ont établi un partenariat stratégique pour faire progresser la recherche sur la technologie 5 G au Canada. 

Une solution en temps réel conçue en un temps record

Rogers et la UBC ont animé un marathon de programmation virtuel, en partenariat avec Microsoft, pour trouver une solution aux problèmes de sécurité de la circulation de Kelowna au moyen de capteurs 5 G et LiDAR provenant de Blue City, une entreprise montréalaise. Les capteurs LiDAR créent un modèle 3D de ce qui se passe en temps réel en utilisant la lumière, comme le radar utilise les ondes radio ou le sonar, les ondes sonar.

En 48 heures, l’équipe gagnante a trouvé une solution pratique.

« Les étudiants ont pris les données LiDAR et ont conçu un algorithme de détection des collisions afin de déterminer si un accident s’est produit. Ils ont ensuite créé une application qui enverrait un avis contenant des données clés au répartiteur des services d’incendie afin qu’un camion de pompiers puisse être déployé sur le lieu de la collision », explique M. Dayal. 

Mais ce n’était que le début. Comme le fait remarquer M. Dayal, cette solution initiale n’est « pas la solution, c’est le point de catalyseur ». Cette réalisation a inspiré un nouvel algorithme qui peut détecter les accidents évités de justesse dans une intersection. Ce dernier a été mis en œuvre dans quatre des intersections les plus achalandées de Kelowna.

« Cela nous permet de voir quelle partie d’une intersection est dangereuse et de réfléchir aux mesures d’apaisement de la circulation ou aux autres techniques que nous pouvons employer pour réduire les dangers dans une intersection précise. Il s’agit peut-être d’augmenter la durée des feux de circulation ou de mettre en place une barrière », déclare M. Dayal.

Rick Sellers, président de Rogers en Colombie-Britannique, affirme qu’investir dans une ville comme Kelowna dans le cadre de ce projet offre de nombreux avantages.

« Si notre technologie, nos relations et nos partenariats permettent de sauver ne serait-ce qu’une vie, nous serons très satisfaits, dit-il. Nous sommes en Colombie-Britannique parce que la sécurité nous préoccupe, alors nous ferons tout ce que nous pouvons à cet égard. »

L’un des principaux avantages de la technologie LiDAR est la qualité élevée des données qu’elle transmet.

« De façon générale, les caméras fonctionnent bien dans des conditions météorologiques favorables, mais pas la nuit ou par mauvais temps. Ce n’est pas le cas pour la technologie LiDAR », souligne David Michaelson, professeur agrégé de génie électrique et informatique à la UBC. Vous pouvez effectuer une analyse de conflit, observer les accidents évités de justesse et dresser un tableau statistique de ce qui se passe et pourquoi. Vous pouvez également prendre des mesures importantes avant qu’une intersection ne devienne propice aux accidents. » De plus, grâce au système LiDAR, la protection de la vie privée est intégrée, car elle n’enregistre pas d’information-couleur. Il ne saisit que les données de mesures 3D précises sur de longues distances pour générer l’anonymisation d’images.

De nouvelles occasions pour profiter de la 5 G

Même si le projet fonctionne actuellement à des vitesses LTE, M. Boehm constate que le projet pilote a ouvert de nouvelles possibilités à la ville, qui lui permettent de tirer parti du réseau 5 G de Rogers. Par exemple, nous avons mis la technologie à l’essai lorsque les entreprises non essentielles avaient été fermées en raison de la COVID‑19, et nous avons observé l’éloignement physique dans le centre-ville.

« À l’aide d’un algorithme mis au point par Blue City, nous avons pu constater qu’un groupe de piétons se réunissait avec un autre groupe pour former un grand groupe qui ne respectait pas l’éloignement physique. Ce sont des renseignements utiles. Ils nous incitent à réfléchir à la nécessité d’augmenter le nombre d’agents d’application de règlements municipaux à certains moments ou d’installer des panneaux pour rappeler aux gens de respecter l’éloignement physique dans certaines zones », précise-t-il. Notre projet pilote de circulation intelligente nous a vraiment fait penser que si nous voulions développer ce projet, nous pourrions le faire de plusieurs façons. »

M. Dayal est d’accord; il voit le potentiel de la 5 G, dont une ville comme Kelowna pourrait tirer profit de multiples façons. La 5 G peut avoir des répercussions positives et pratiques, qu’il s’agisse de préparer des interventions d’urgence, d’optimiser la circulation pour les véhicules de transport en commun afin d’encourager leur utilisation, d’aider les citoyens ayant une déficience visuelle à se déplacer dans les quartiers ou de prévenir les incendies de forêt.

« La 5 G offre des capacités de collecte de données illimitées. La possibilité d’accroître de façon exponentielle la capacité de collecte de données nous permet de prendre de meilleures décisions dans tout ce que nous faisons. La 5 G bénéficie à tout, affirme M. Dayal. Chez Rogers, nous sommes des facilitateurs. Nous voulons construire un écosystème et trouver les partenaires qui nous aideront à résoudre les problèmes avec nos clients. »

Pour en savoir plus sur les avantages de la 5 G et les solutions IdO, communiquez avec un représentant de Rogers.